Patrimoine public

Le patrimoine public s’exprime dans les villages de Chartreuse essentiellement à travers les bâtiments de la République comme l’école publique ou la mairie. Mais il peut se traduire également dans des éléments qui rassemblent la communauté villageoise autour d’un service public ou de mémoire collective. Ainsi, sont regroupés dans le patrimoine public, les bureaux de poste, les anciennes douanes, les monuments aux morts, les ouvrages d’art, les maisons forestières…

Ecoles type Jules Ferry

L’ensemble mairie-école représente un type de bâtiment public qui s’est développé à partir du dernier tiers du 19ème s., après la promulgation des lois Jules Ferry sur l’enseignement (1879-1882). Ce regroupement illustre alors un idéal républicain. L’enseignement scolaire et la représentation populaire sont réunis sous un même toit dans un édifice aux façades ordonnancées. Il se compose généralement d’un corps central, plus élevé, flanqué de deux corps latéraux. Outre les salles de classe et du conseil municipal, la mairie-école comporte également un logement pour l’instituteur.

Les écoles de Quaix-en-Chartreuse ou de Saint-Philibert (Saint-Pierre- d’Entremont Isère), par exemple, sont issues de cette mouvance.

Bornes frontière

En de nombreux points du massif de Chartreuse, on peut rencontrer des bornes de pierre, taillées, portant sur une face une fleur de lys et sur l’autre une croix inscrite dans un cercle. Ce sont les emblèmes de la France et de la Savoie. Le massif     de Chartreuse, situé aux confins de ces deux Etats, a été soumis, dès le Moyen Age et avant le transport du Dauphiné à la France, aux luttes entre les comtes de Savoie et les dauphins pour la détermination d’une frontière. Le Guiers désigné comme limite, les conflits persistent quelques années jouant sur la confusion entre Guiers Vif et Guiers Mort. C’est finalement le Guiers Vif qui marquera la limite. Et là où une frontière naturelle ne pouvait être désignée, des bornes furent installées, notamment dans les zones les plus escarpées. Plusieurs sont conservées sur la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse.