Décor d’architecture

Enduit peint

Les maçonneries, montées en moellons (calcaire, molasse) joints au mortier de chaux, et/ou en pisé, sont traditionnellement enduites à la chaux (enduit couvrant), afin de les protéger des intempéries (érosion due au ruissellement des eaux       pluviales et au vent).

Sur certains enduits de façade, chaînes d’angle et encadrements d’ouvertures       sont soulignés par un badigeon de lait de chaux coloré (simple bande ou harpage) représentant parfois un bossage rendu par un jeu d’ombre. Certains enduits, plus rares, présentent des décors élaborés représentant un faux-appareil, une frise ou un trompe-l’œil.

Casamaures – Saint-Martin-le-Vinoux

Edifiée par Joseph Julien au milieu du 19ème s., dans un jardin en terrasses surplombant les berges de l’Isère, cette villa singulière, autrefois appelée « Villa les Magnolias », s’inscrit dans un mouvement orientaliste, particulièrement prisé au 19ème  s. en Europe. Menacé    dans les années 1980, cet édifice est racheté en 1981 par une artiste grenobloise, qui le renomme « La Casa Maures » ; il est classé Monument Historique en 1992.

La richesse de ce décor néomauresque, composé de multiples arabesques et arcs outrepassés ornés de calligraphie arabe, est rendue possible grâce à l’emploi du ciment moulé. Cette technologie innovante, mise au point à Grenoble, utilise le ciment prompt. L’ossature du bâtiment se compose de 52 colonnes. Signalons également le jeu de lumière créé par les vitraux colorés et la réalisation contemporaine de plusieurs cadrans solaires.