Natura 2000 – Marais-tourbières de l’Herrétang

Dernier reliquat d’un lac couvrant la plaine il y a 11 000 ans, les zones humides de l’Herrétang ont fait l’objet d’importants aménagements qui débutèrent en 1854 par la canalisation du ruisseau de l’Herrétang. Des travaux d’extraction de tourbes eurent lieu durant tout le 20ème siècle.

Situées en fond de vallée, à 400 mètres d’altitude, l’espace est façonné en grande partie par l’homme (extraction, drainage, agriculture, canalisation,…) mais il est toutefois très riche au niveau de sa biodiversité.

 

Aujourd’hui, une dizaine de faciès de végétation, liés à son caractère humide, crée une mosaïque de milieux remarquables, comme les prairies humides, les roselières ou encore les boisements alluviaux, habitats naturels reconnus à l’échelle européenne en raison de leur vulnérabilité ou rareté.

Le site Natura 2000 « Marais-tourbières de l’Herrétang » accueillent également de nombreuses espèces patrimoniales, notamment l’Agrion de Mercure (demoiselle) et le Cuivré des marais (papillon), deux espèces d’intérêt communataire. Il est aussi peuplé d’autres insectes, d’oiseaux, d’amphibiens, de reptiles, de poissons, de mammifères et d’une flore caractéristique.